Cap sur l’avenir numérique du Canada

vendredi 4 avril 2014 | 11:18

Libellés :

Chez Google Canada, nous sommes en mesure de constater l’impact de la technologie numérique dans le quotidien des Canadiens. Au fur et à mesure que les téléphones intelligents et l’Internet à haut débit deviennent accessibles aux communautés à travers le pays, les Canadiens saisissent l’occasion d’enregistrer et de partager leurs histoires, de consommer du contenu en ligne et même de se lancer dans les achats en ligne. Les Canadiens sont les champions mondiaux quant au nombre de pages Web consultées tous les mois, nous arrivons au second rang, tout juste derrière le Royaume-Uni, pour le visionnement de vidéos en ligne, et plus de la moitié des consommateurs canadiens ont déjà commandé un bien ou un service par Internet.

Pourtant, bon nombre de Canadiens ont tardé à reconnaître le potentiel de la technologie numérique pour transformer notre économie. Par exemple, selon une récente étude réalisée par L2, les détaillants canadiens accusent un sérieux retard à adopter le commerce électronique et le marketing numérique, poussant 68 pour cent des consommateurs canadiens qui magasinent en ligne à se tourner vers des détaillants non canadiens, cédant effectivement le marché canadien aux concurrents internationaux. 

Les outils numériques peuvent accélérer l’innovation dans tous les secteurs de notre économie, aider les entreprises canadiennes à développer de nouveaux produits et à accéder à de nouveaux marchés, localement et à l’étranger. 

Digital Canada 150, dévoilé aujourd’hui par le Gouvernement du Canada, précise que le Canada doit relever ce défi numérique avec enthousiasme, à la manière de nos ancêtres qui ont exploré nos majestueuses rivières,  déployé un ruban de voies ferrées d’un océan à l’autre, et établi le premier système de communications radio à travers le pays au moyen de tours de télécommunications.

Avec cette stratégie, le Gouvernement du Canada reconnaît non seulement que la technologie numérique a un impact sur tous les aspects de la vie au Canada, mais incite autant les individus, les communautés que la nation, à investir encore davantage dans l’adoption du numérique.


Digital Canada 150 s’engage aussi à appuyer la collection, la conservation et la popularisation de notre héritage culturel et historique. Nous partageons cette vision, notamment, en partageant l’information par le biais de Google Maps, le Cultural Institute, la Maps Gallery, et par le biais de notre partenariat avec des groupes comme Parcs Canada

Nous sommes une nation numérique. Digital Canada 150 nous met au défi d’avoir un impact vraiment planétaire en révolutionnant notre façon d’interagir avec notre gouvernement, nos clients et entre nous. 

Publié par Chris O’Neill, directeur général, Google Canada








Chromecast : maintenant disponible au Canada

mardi 18 mars 2014 | 20:01

Libellés : ,

Que vous aimiez suivre les super héros, les plongeurs sauter d’une falaise, les reporters intrépides ou les plus grands succès de l’heure, Chromecast permet de facilement déporter sur le plus grand écran de votre maison, la TV, le contenu d’un téléphone, d’une tablette ou d’un ordinateur portable. Depuis l’annonce de l’avènement de Chromecast aux États-Unis, nous avons étendu l’offre pour inclure davantage d’applis et de sites Web. Ces nombres continueront de croître, car nous voulons offrir Chromecast au plus vaste auditoire possible autour du monde. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’annoncer que Chromecast est maintenant disponible au Canada et 10 autres pays : le Danemark, la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.

En plus de vos applis préférées comme YouTube, Google Play Movies, Netflix, Songza et VEVO, nous ajoutons constamment du nouveau contenu. Plutôt que de vous agglutiner autour de votre ordinateur portable pour visionner vos films ou vidéos préférés, il suffit de les déporter, de vous installer confortablement et de les regarder sur votre grand écran.



Chromecast se branche en quelques minutes et est très facile à utiliser. Une fois installé, vous pouvez utiliser votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur portable pour naviguer sur le Web et envoyer le contenu sur votre TV. Vous pouvez utiliser votre appareil pour lire du contenu et faire des pauses ou ajuster le volume de la musique que vous écoutez en flux.

Contrairement à d’autres solutions de diffusion en flux, Chromecast permet d’utiliser votre appareil sans interruption : vous pouvez donc envoyer un courriel ou mettre à jour vos réseaux sociaux, tout en continuant à profiter du contenu diffusé sur votre téléviseur. Il est aussi compatible avec de nombreuses plateformes : les tablettes et les téléphones intelligents Android, les iPads, les iPhones, Chrome pour Mac et Windows, et de nombreux Chromebooks.

Et Chromecast ne cessera de s’améliorer. Nous avons récemment ouvert Chromecast aux développeurs, et, en quelques semaines, plus de 3 000 d’entre eux à travers le monde s’étaient inscrits pour offrir leurs applis et leurs sites Web via Chromecast. Vous découvrirez bientôt un plus grand choix d’émissions télévisées, de films, de musique et de jeux. Tenez-vous au courant des plus récentes applis compatibles avec Chromecast en consultant chromecast.com/apps.

Soyez à l’affût de Chromecast en vente dès aujourd’hui sur Google Play et Amazon.ca. Amusez-vous!

Sur les traces de l’ours polaire avec Google Maps

jeudi 27 février 2014 | 11:17

Libellés :


Notre invitée Krista Wright, directrice générale de Polar Bears International, signe ce billet. Nous nous sommes associés avec PBI pour partager un regard fascinant sur l’ours polaire dans son environnement en utilisant Google Maps. - Éditeur

Dans la poésie inuit, l’ours polaire est connu sous le nom de Pihoqahiak, celui qui erre sans fin. Parmi les créatures les plus majestueuses et les plus élusives du monde, l’ours polaire parcourt des centaines de miles chaque année, passant de la toundra aux glaces de l’océan Arctique à la recherche de nourriture et d’une femelle pour s’accoupler. Aujourd’hui, avec l’aide de Street View, nous célébrons la Journée internationale de l’ours polaire en partageant un regard intime sur les ours polaires dans leur habitat naturel.

Le Trekker Street View, fixé sur un Tundra Buggy, capte les images des ours polaires de Churchill.

Nous nous sommes joints à Google Maps pour amasser des images Street View dans un coin reculé de la toundra canadienne, plus précisément à Churchill, Manitoba, où habite l’une des plus importantes populations d’ours polaires de la planète. Avec l’aide du pourvoyeur Frontiers North, l’équipe de Google Maps a installé le Trekker Street View sur un « Tundra Buggy », conçu spécialement à cet effet, qui nous a permis de nous déplacer dans le paysage fragile sans nuire aux ours polaires ou aux autres espèces animales. Au cours des mois d’octobre et de novembre, nous avons capté des images Street View depuis les berges de la baie d’Hudson pendant que les ours polaires attendaient la formation de la glace.


L’un des ours polaires de Churchill, Manitoba, sur Street View.

Cartographie moderne et conservation des ours polaires  
Cependant, l’exercice visait davantage que croquer des photos d’ours mignons. PBI travaille dans cette région depuis plus de 20 ans, et nous avons été à même de constater l’impact dramatique de la chute des températures et de la fonte des glaces sur l’environnement de l’ours polaire. Pour comprendre le réchauffement climatique et son impact sur les populations d’ours polaires, il faut à la fois des points de référence planétaires et régionaux. L’arrivée de Street View dans la toundra canadienne fournira des images de référence reliées à des données géospaciales spécifiques — une information précieuse si nous voulons comprendre et communiquer l’impact du changement climatique sur son écosystème fragile. Alors que travaillons à sécuriser l’habitat de l’ours polaire, PBI peut ajouter des images Street View aux outils essentiels que nous utilisons pour évaluer et répondre à la plus grande menace à laquelle les ours polaires font face aujourd’hui.

 
Le Bear Tracker de Polar Bear International.

Nous utilisons aussi l’API Google Maps pour supporter notre Bear Tracker, qui illustre l’odyssée glaciale dans laquelle s’aventurent ces ours chaque année. À l’approche de l’hiver et de la formation des glaces, les ours polaires se dirigent vers la baie d’Hudson pour chasser le phoque. Bear Tracker utilise les signaux satellites et une carte Google interactive pour présenter leur migration à un auditoire planétaire.

Cartographie des communautés de l’Arctique canadien  
Le voyage de Google dans l’Arctique capitalise sur des travaux entrepris précédemment dans les communautés de Cambridge Bay et Iqaluit. Dans la ville de Churchill, l’équipe de Google Maps a animé une session de MapUp, qui permet aux participants d’utiliser Map Maker pour apporter des modifications et faire des ajouts aux cartes de Google Map. Depuis le Complexe du centre-ville, qui comprend l’école locale, une patinoire et un cinéma, jusqu’à l’enclos des ours utilisé pour tenir à l’écart les ours polaires qui se seraient aventurés en ville jusqu’à ce qu’ils soient relâchés dans la nature, les citoyens de Churchill se sont assurés que Google Maps reflète leur communauté le plus fidèlement possible.

Mais réaliser une carte précise et complète du Grand Nord canadien implique également sortir de la ville pour explorer la vaste toundra du pays. Grâce à la collaboration de Google Maps, les internautes à travers le monde ont maintenant l’occasion de découvrir virtuellement le spectaculaire paysage canadien, et peut-être de prendre quelques moments pour suivre les traces de l’ours polaire.

Krista Wright, directrice générale de Polar Bears International

Programme de bourses communautaires Google – printemps 2014 – Postulez dès maintenant!

mercredi 26 février 2014 | 08:15

Programme de bourses communautaires Google – printemps 2014 – Postulez dès maintenant! Organismes sans but lucratif de Toronto, Waterloo et Montréal, attention! Google Canada est fière d’annoncer l’édition printanière de son programme de bourses communautaires à l’intention des organismes voués à la promotion de l’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques auprès des communautés défavorisées, ainsi que l’accès à l’Internet, la sécurité en ligne ou les initiatives vertes dans nos communautés.

Les demandes de bourses communautaires sont acceptées dès maintenant, et ce, jusqu’au 31 mars. Les bourses communautaires Google sont conçues à l’intention des organismes sans but lucratif locaux et des écoles publiques. Si votre organisation a des projets en cours dans l’un des domaines énumérés ci-dessus, veuillez postuler en ligne par le biais de l’un de nos trois programmes de bourses communautaires :

 • Formulaire de demande de bourse communautaire – Google Toronto 
 • Formulaire de demande de bourse communautaire – Google Waterloo 
 • Formulaire de demande de bourse communautaire – Google Montréal 

 Le programme de bourses communautaires de Google Canada nous a permis d’appuyer une gamme d’initiatives depuis le volet Défi sciences Toronto 2013 du programme Parlons Sciences jusqu’à l’appui à la Fondation Mobilys pour aider à développer leur premier module voué à la réussite scolaire de la jeunesse.

Pour évaluer les projets, nous tiendrons compte particulièrement de la portée de l’action. Nous sommes à l’affût de projets dont l’impact dans la communauté est quantifiable, et où les ressources de Google, sous forme de matériel ou de travail de bénévole, sont susceptibles de maximiser cet impact. Nous prendrons aussi en considération les antécédents de votre organisme, relatifs à des programmes similaires.

Si vous estimez avoir un projet ou un programme qui s’inscrit dans ces paramètres, n’hésitez pas à soumettre votre proposition dès aujourd’hui en utilisant l’un des liens ci-haut.

Google Maps chausse ses patins pour une ballade sur le canal Rideau

jeudi 20 février 2014 | 16:42

Aujourd’hui, l’équipe de Google Maps a capté des images Street View de la patinoire du canal Rideau, la plus grande patinoire du monde.

Codi Ceci de l’équipe des Sénateurs d’Ottawa de LNH portant le Trekker sur la patinoire du canal Rideau.
Chaque hiver, touristes et citoyens patinent en plein cœur du centre-ville d’Ottawa sur les eaux gelées du canal Rideau où ils peuvent se réchauffer autour d’un feu extérieur en savourant un chocolat chaud et une queue de castor, une gourmandise locale très prisée. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la patinoire pourra bientôt être explorée virtuellement grâce à Google Maps. Ce matin, l’équipe Street View de Google Maps a patiné sur le canal Rideau sur près de huit kilomètres, munie du sac à dos Trekker pour capter des images panoramiques de cette patinoire spectaculaire, depuis le lac Dows jusqu’au pied des édifices du Parlement canadien.

 Le joueur de défense vedette des Sénateurs d’Ottawa de la LNH, Codi Ceci, pour qui les patins n’ont plus de secrets, s’est joint à l’équipe de Google Maps. Le hockeyeur a fait l’essai du Trekker et a aidé l’équipe à capter les images du canal.

L'équipe de Google Maps en train de capter des images Street View de la patinoire
Les images Street View seront accessibles dans Google Maps sous peu. N’oubliez pas d’affûter vos patins et d’attacher vos tuques pour découvrir ce joyau hivernal de la culture canadienne.

Publié par Aaron Brindle, Google Canada

Hé Canada, c’est le temps de voter pour votre doodle préféré!

vendredi 31 janvier 2014 | 13:37

Depuis des machines à voyager dans le temps à de nouveaux sports et des façons de protéger l’environnement, les gagnants régionaux de l’édition 2014 du concours Doodle 4 Google Canada sont maintenant connus. À compter d’aujourd’hui, les Canadiens à travers le pays sont invités à voter pour leur doodle favori.

En octobre, nous avons mis au défi les étudiants canadiens en leur demandant « Si vous pouviez inventer n’importe quoi, ce serait quoi? ». Les élèves de la maternelle à la 12e année, les futurs artistes, ingénieurs et inventeurs du Canada, ont soumis des milliers de doodles fantastiques à notre compétition Doodle 4 Google Canada 2014.

Avec l’aide de nos formidables juges invités, incluant le commandant Chris Hadfield, Janet Carding du Musée royal de l’Ontario, l’actrice Karine Vanasse et la gagnante de l’exposition Google Science Fair 2013, Ann Makosinski, nous avons réussi à sélectionner 25 gagnants régionaux super créatifs. Mais maintenant, c’est à votre tour. Votre vote nous aidera à déterminer les cinq finalistes nationaux, à partir desquels sera choisi le grand vainqueur national dont le doodle sera affiché sur la page d’accueil de Google.ca le 26 février.



Les œuvres de nos 25 gagnants seront exposées au Musée royal de l’Ontario dans le cadre d’une exposition spéciale débutant le 25 février avec le dévoilement des gagnants nationaux. Planifiez dès maintenant votre semaine de relâche pour y inclure une visite au Musée royal de l’Ontario!

Enfin, un merci bien spécial aux parents et aux professeurs qui ont encouragé chacun des étudiants avec leur soumission. Nous avons été impressionnés de voir ce que pouvaient inventer nos doodleurs canadiens avec un bout de papier, des marqueurs . . . et de l’imagination à revendre.

YouTube lance son nouveau Rapport de qualité vidéo au Canada

mardi 21 janvier 2014 | 15:11

Libellés :

Vous êtes enfin sur le point de comprendre ce que dit le renard de la vidéo The Fox quand soudainement la mise en mémoire tampon, tant appréhendée, se met en marche. Nous avons tous connu ce moment de frustration incroyable qui l’accompagne. Personne ne veut poireauter pendant le téléchargement de sa vidéo préférée ou se résigner à visionner une version de qualité inférieure, particulièrement dans le Grand Nord où les Canadiens, friands de vidéo en ligne, jouissent d’un accès Internet haut débit dans plusieurs régions du pays.

Voilà pourquoi aujourd’hui, pour la première fois sur YouTube et en primeur ici même, au Canada, nous vous offrons l’information pour comprendre exactement pourquoi le service que vous aimez se comporte comme il le fait. Il s’agit du Rapport de qualité vidéo, qui fait toute la lumière sur le type de performance que livre votre fournisseur d’accès Internet et tout autre facteur possible.


Tous les fournisseurs d’accès Internet (ISP) expriment leur débit moyen en megabits par seconde, mais en quoi l’accès au haut débit change-t-il votre expérience? Les tests de débit en ligne actuels ne mesurent que la vitesse de transfert des données depuis votre fournisseur ISP le plus rapproché jusqu’à l’endroit où vous vous trouvez et ces mesures ne reflètent pas toujours adéquatement la vitesse d’affichage de vos sites préférés.

Pour cette raison, nous avons décidé d’utiliser un simple test qui offre des résultats que tous peuvent comprendre : une connexion Internet vraiment rapide signifie que vos sites et applications préférés devraient bien fonctionner, même avec le contenu en haute définition.

Notre nouveau rapport vous permet de voir précisément comment votre ISP et les autres de votre région se comparent en fonction de cette norme.

  • Si votre ISP peut livrer une vidéo en qualité HD (une résolution d’au moins 720p) sans interruption ou périodes de mise en mémoire tampon, nous le considérons certifié HD
  • Si vous pouvez visionner des vidéos en définition standard (une résolution d’au moins 360p), votre ISP offre une définition standard
  • Si vos vidéos prennent du temps à télécharger ou subissent des interruptions fréquentes, même à des résolutions inférieures à 360p, la performance de votre ISP est de basse définition
Les données de ce Rapport s’appuient sur les milliards d’heures de visionnement de vidéos sur YouTube tous les mois. Nous étudions la vitesse de téléchargement de ces vidéos au cours des 30 derniers jours, répartissons des résultats en fonction des fournisseurs d’accès Internet et déterminons le débit disponible pendant 90 pour cent de ces mesures. Les classements que nous attribuons sont basés sur tous les utilisateurs d’un réseau ISP pour une région donnée, plutôt que sur votre propre connexion. Si vous êtes curieux et souhaitez obtenir plus de détails sur notre méthodologie, les cracks en informatique sont invités à voir les détails ici.

Ce qui est formidable avec YouTube, c’est la possibilité de voir ce que vous voulez, quand vous le voulez. Quand ça ne fonctionne pas selon vos attentes, nous voulons que vous sachiez pourquoi.